Les symptômes d’un mauvais matelas : quels sont-ils ?

les symptômes d'un mauvais matelas, quels sont ils ?

Le matelas est un dispositif essentiel qui contribue à la qualité du sommeil et au bien-être de l’organisme. Cependant, lorsque cet accessoire de literie n’est pas de bonne qualité, l’utilisateur n’arrive pas à profiter pleinement de ses avantages. Au mieux, il devient la cible de nombreux maux qui peuvent miner sa santé physique comme morale. C’est pour cela qu’il est impératif de savoir quand un matelas n’est pas d’une qualité optimale. Il existe à cet effet des symptômes qui peuvent vous permettre de savoir si votre literie présente des défauts. Voici les symptômes qui permettent de savoir si vous devez changer votre matelas.

Les points à prendre en compte

Nombreux sont les paramètres qui vous permettent de savoir rapidement si un matelas perd sa qualité.

Une sensation de chaleur

Le premier point sur lequel vous devez être attentif est la sensation de chaleur. Vous devez commencer par remettre en cause la qualité de votre literie lorsqu’il vous donne de plus en plus chaud. 

De façon générale, un bon matelas ne doit pas surchauffer, quelles que soient les circonstances, surtout si les matières de fabrication sont finement choisies. Toutefois, certains modèles de matelas peuvent particulièrement faire exception à cette règle. C’est le cas des matelas en mousse à mémoire de forme.

En effet, certains paramètres caractérisant un matelas en mémoire de forme peuvent contribuer à une surchauffe même s’il est de bonne qualité. D’abord, la structure de la mousse utilisée généralement comme isolant, doit être assez dense pour supporter le corps des utilisateurs du matelas. Cela peut entraîner une restriction de la circulation d’air, l’emprisonnement de la chaleur et l’augmentation de la température.

Déformation du matelas

Il existe diverses raisons pour lesquelles un matelas peut perdre de la forme. Il peut s’agir du poids de votre corps que vous exercez régulièrement sur le dispositif. Dans d’autres cas, cette déformation peut être liée à la mauvaise qualité ou la défaillance des matériaux de l’accessoire de literie en vertu du temps d’usage. D’une manière ou l’autre, lorsqu’un matelas s’enfonce outre-mesure sous votre poids, il y a de quoi remettre en cause sa qualité.

Ainsi, si votre matelas se déforme ou paraît moins résistant par endroits, il est probable qu’il perd petit à petit sa qualité. Tout d’abord, lorsque vous vous allongez vous allez sentir de plus en plus les ressorts. Les bruits (cracs et grincements) à chaque mouvement et les creux sont également des symptômes qui prouvent qu’il est temps de changer votre matelas.

Le coutil

Un coutil, le tissu couvrant le garnissage d’un matelas, peut aussi renseigner son état (bon ou mauvais). En effet, ce tissu, qui est la matière en contact direct avec l’extérieur d’un matelas (le corps en l’occurrence), permet de conserver l’état d’un garnissage et du reste de la literie. 

S’il est mal piqué ou cousu, il est donc évident que le matelas perdra le confort qu’il devrait offrir à l’utilisateur. Aussi, s’il paraît moins moelleux, irritant ou ne garantit une bonne hygiène du matelas, il est clair que ce dernier manque déjà certaine qualité.

En dehors du confort, il faut souligner qu’un bon coutil contribue à la dureté du matelas. A cet effet, il doit offrir une bonne ventilation afin d’éviter l’humidité et la régulation de la température de l’utilisateur. 

De plus, le coutil doit être élastique (éventuellement moins rigide) et plus robuste ou résistant aux frottements. Si vous réalisez que votre coutil ne remplit pas ces critères, il est évident que le matelas n’est plus d’une qualité optimale.

Mauvais matelas : les symptômes pour vous

quand changer de matelas

Le corps humain, par le biais de douleur, peut également alerter par rapport à un mauvais matelas.

Mal de dos ou à la nuque

Lorsque votre matelas vieillit ou n’est pas simplement de bonne qualité, il devient moins confortable. De ce fait, les premières conséquences se remarquent sur la santé physique à travers les douleurs lombaires ou à la nuque même s’il est vrai que d’autres facteurs comme les travaux quotidiens ou certaines positions adoptées par moment peuvent entraîner de telles douleurs. 

Si ces dernières sont liées à votre matelas, vous pouvez le savoir grâce à certains paramètres. C’est le cas lorsque votre matelas s’affaisse sous votre poids. A travers une telle déformation, la colonne vertébrale ne parvient pas à rester droite. En conséquence, elle est susceptible de se courber vers le bas ou le haut, occasionnant des différentes douleurs corporelles.

Un sommeil de piètre qualité

L’un des rôles phares d’un matelas est de favoriser une qualité optimale de sommeil. S’il arrive alors qu’il ne joue plus pleinement ce rôle, il s’agit certainement d’une preuve de son mauvais état. 

Ceci peut se remarquer surtout si vous avez des apnées de sommeil ou des difficultés respiratoires la nuit. Il en va de même si vous vous réveillez fatigué alors que vous êtes censé être détendu. Les réveils nocturnes, les éruptions cutanées peuvent être aussi liés à un mauvais matelas. De toutes les manières, une literie douce et de bonne qualité devrait vous procurer un meilleur confort et un sommeil profond.

Difficulté d’endormissement

Il arrive que l’on passe des heures au lit à la recherche du sommeil sans pour autant y parvenir. Dans d’autres cas, l’on se réveille au cours de la nuit et il devient difficile de retrouver le sommeil à nouveau. Un mauvais matelas peut être à l’origine de ces difficultés pour trouver le sommeil.

Des allergies

Si vous commencez par avoir des allergies chaque fois que vous êtes au lit, il est possible que votre matelas puisse en être la cause. Lorsque la qualité d’un matelas se dégrade, il laisse place à divers microbes et organismes (comme les acariens) ou un manque de circulation de l’air qui peuvent entraîner des rougeurs, les apnées, les éternuements, etc.

Quelle est la durée de vie d’un matelas ?

La durée de vie d’un matelas peut dépendre de plusieurs facteurs. D’abord, plus vous utilisez régulièrement votre matelas, plus il va s’abîmer rapidement, c’est logique. À ce niveau, il faut aussi inclure le poids et autres conditions d’usage qui peuvent altérer la durée de vie d’un matelas. 

A cela peuvent s’ajouter les facteurs climatiques qui sont en mesure d’influer la qualité des matériaux du matelas. Par-dessous tout, la qualité des matériaux de fabrication d’un matelas impacte fortement sa durée de vie. Toutefois, la durée de vie moyenne d’un matelas est comprise entre 5 et 10 ans.

Les solutions économiques

Au regard des conséquences négatives d’un mauvais matelas sur votre santé, il est important d’employer des solutions économiques afin de préserver votre matelas durant un long moment. L’une des meilleures solutions pour ce faire est d’ajouter un surmatelas par-dessus son matelas. 

Acheter un surmatelas se révèle d’abord économique sur le plan financier à cause du prix généralement bas d’un tel accessoire. De plus, ce dernier permet de protéger le matelas de l’humidité et des divers facteurs pouvant dégrader son état. Ainsi, un surmatelas contribue à renforcer la résistance et le confort de la literie au complet.

Alternativement à cette option économique pour permettre d’améliorer la qualité du sommeil, il est aussi recommandé de changer votre matelas. Si vous réalisez que votre matelas vieillit et perd de sa qualité, il peut être plus intéressant d’en acheter un autre. Ainsi, vous pouvez cibler de nouveaux modèles avec des propriétés plus avancées et avantageuses pour le long terme. Néanmoins, avant d’en être à cette étape, il est impératif de bien entretenir votre matelas, voire de le protéger avec un surmatelas. Un entretien approprié de votre literie pourra vous garantir un sommeil plus reposant au quotidien et une meilleure pérennité de votre literie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *